Atelier de Lancement du Projet : « Production et protection des Arbres pour les Oiseaux et les Communautés dans le Sahel», dans la zone de Male

Publié le Publié dans Activités, Actualités

Nature Mauritanie,  Association Mauritanienne de Protection de l’Environnement vient de lancer en partenariat avec la commune de Male, le service technique du Ministère  de l’Environnement  et du Développement d’Aleg, le SSG de Male et les populations de la ville de Male, sous la supervision des autorités régionales et départementales du site ;  le projet LOTE2 :   intitulé : «  Production et Protection des Arbres pour les Oiseaux et les Communautés », financé par VBN (partenaire BirdLife au Pays Bas). Ce projet fait suite à la conclusion d’une première phase dont les résultats ont été concluants.

Le préfet central d’Aleg a confié à l’équipe de mission qu’il était vraiment nécessaire d’intervenir dans la zone pour lutter contre la pauvreté. La zone est réputée favorable à l’agriculture mais les conditions de vie des populations y sont précaires. Le lac de Male offre une biodiversité étonnante et des milliers d’oiseaux (migrateurs et sédentaires) viennent s’y installés. Cependant la pression anthropique sur ces ressources est importante. La protection des ressources naturelles pourrait profiter aux populations riveraines.

L’objectif principal de l’atelier était d’informer les partenaires sur l’importance des résultats attendus du projet et d’établir ensemble les actions à mettre en œuvre pour le développement de cette initiative. Ce projet s’articulera autour de trois principaux axes de l’ONG Nature Mauritanie, à savoir (1) la restauration des écosystèmes dégradées, (2) l’appui aux populations par la mise en place des Activités Génératrices de Revenus et (3) l’amélioration des connaissances pour l’atténuation et l’adaptation aux changements climatiques.

Cette rencontre a permis aux acteurs de recenser les activités directement liées à leur aspiration: Des activités de reboisement ont notamment été ciblées et les populations ont exprimé leur besoin dans les domaines variés : l’agriculture, l’élevage, la pêche durable. Les coopératives de femmes ont tout particulièrement formulé leur préoccupation quant au développement de leurs activités économiques. L’association des jeunes de Mâle, étant proche des populations, a manifesté son souhait d’accompagner l’ONG dans sa mission.

Enfin, il faut noter qu’un plan d’action participatif, impliquant l’ensemble des partis prenantes au niveau local et départemental a été élaboré pour servir de lignes directrices au projet.